Burnout : causes symptômes et traitements

Burnout

Appelé aussi « syndrome d’épuisement professionnel », le burn-out est un état de souffrance qui touche particulièrement les salariés. Ce syndrome combine une fatigue profonde, un désinvestissement au travail ainsi qu’un sentiment d’échec dans le milieu professionnel. En général, les personnes soumises à une pression intense au travail sont les plus susceptibles de développer le burn-out. Ainsi, lorsqu’une personne commence à développer des signes du burn-out, une prise en charge médicale est nécessaire pour l’aider à sortir de cet état.

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out est considéré comme étant le résultat d’un stress dû à une surcharge de travail ou à rythme trop élevé du travail à effectuer. Les relations déséquilibrées ainsi que le conflit dans le milieu professionnel sont également susceptibles de provoquer le burn-out. Consulter le site fredericarminot.com pour en savoir plus sur le burn-out est possible. Auparavant, cette maladie touchait particulièrement les personnes travaillant dans le milieu médical. Certes, aujourd’hui, ce syndrome peut concerner les travailleurs de tous les métiers et il peut frapper aussi bien les hommes que les femmes surtout les sujets dépressifs. Il peut aussi toucher les travailleurs de toute catégorie du chef d’entreprise aux ouvriers.

En général, le stress professionnel survient sur des personnes très investies dans leur travail. Dans ce cadre, lorsque l’individu n’arrive pas à faire face aux exigences que demande son environnement professionnel, il est possible que son énergie, sa motivation et son estime de soi se déclinent progressivement. En effet, le burn out apparait lorsque le travailleur perçoit qu’il existe un écart important entre ses attentes et la réalité de son travail. Par conséquent, à force de toujours vouloir franchir les difficultés au travail dans le but de retrouver une satisfaction personnelle, la personne risque de développer le burn-out sans même s’en rendre compte.

En effet, il faut savoir que le stress dans le milieu professionnel est souvent à l’origine du burn-out, cet état n’est pas considéré comme une maladie constituée au même titre que l’anxiété ou la dépression. Le burn-out est considéré comme un syndrome dont les signes cliniques peuvent apparaitre au même moment.

Les signes du syndrome d’épuisement professionnel

Le premier symptome burn out se manifeste par une fatigue qui s’installe peu à peu. Il a été constaté que cette fatigue ne s’atténue pas même après plusieurs jours de repos et de détente. Elle peut être accompagnée de mal de dos, des maux de tête, des maux de ventre, des troubles digestifs ou d’insomnies.

Aussi, pour le travailleur, réaliser son travail au quotidien demande plus d’effort et d’énergie que d’habitude. Or, les résultats ne seront pas les mêmes. Ce qui va provoquer un sentiment de frustration et une attitude cynique chez l’individu. Dans ce cas, la personne concernée risque de développer un sentiment d’échec et d’incompétence. Cela va entrainer un manque de confiance en soi ainsi qu’une démotivation constante pour son travail.

Lorsqu’une personne développe le syndrome d’épuisement professionnel, elle peut aussi manifester des souffrances psychiques telles que de l’anxiété, l’irritabilité, des difficultés à se concentrer ou aussi un sentiment d’être dépassé par les événements. L’individu peut également ressentir un vide émotionnel et aura tendance à s’isoler. À ce stade, si les conditions de travail continuent à être difficiles, d’autres signes caractéristiques du burn-out peuvent apparaitre progressivement. L’individu sera de plus en plus frustré. Il développera un détachement excessif vis-à-vis des événements et de son entourage.

Épuisée, la personne deviendra froide et indifférente. Dans les pires des cas, lorsque la situation professionnelle ne s’améliore pas, l’individu atteint du syndrome d’épuisement professionnel pourrait même avoir des pensées suicidaires. En bref, le burn-out se traduit à la fois par une altération des sentiments et une altération de l’engagement professionnel du salarié.

Les causes du burn-out

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out n’apparait pas du jour au lendemain. Il s’agit d’un état qui progresse avec le temps. En effet, dans la majorité des cas, le burn-out ne survient qu’après des mois ou des années d’exposition au surmenage et au stress. Cela va entrainer un manque de motivation et de résultat chez le travailleur. Plusieurs facteurs, essentiellement liés au travail, peuvent expliquer l’apparition du burn-out.

Dans la majorité des cas, les personnes touchées par le burn-out ont une charge de travail élevée ou subissent une forte pression pour travailler plus vite. Elles peuvent également vivre des tensions dans le milieu professionnel. Il est possible que le travailleur obtienne peu de reconnaissance vis-à-vis de la qualité de son travail et des efforts fournis. Une mauvaise communication entre collaborateurs, le harcèlement psychologique ou aussi une trop grande exigence de la part du manager peut également favoriser l’apparition du syndrome d’épuisement professionnel.  

En général, les personnes très impliquées dans leur travail, très perfectionnistes, voire légèrement obsessionnelles, sont exposées davantage au syndrome d’épuisement professionnel. Par ailleurs, les sujets ayant un antécédent d’état dépressif risquent d’être facilement touchés par le burn-out. Il a été également constaté qu’il existe un lien étroit entre l’apparition du syndrome d’épuisement professionnel et l’instabilité émotionnelle d’une personne. Les problèmes familiaux simultanés, la solitude affective et les conflits personnels peuvent aussi aggraver la prédisposition d’un individu au burn-out.

Comment traiter le burn-out ?

Le burn-out est reconnu comme étant une maladie professionnelle. Toutefois, il n’existe pas de traitement spécifique pour en guérir complètement. Dans ce cas, la solution est d’aider la personne à sortir de cet état de faiblesse physique, émotionnelle et psychique intense. Mais pour cela, une prise en charge médicale sera toujours nécessaire. Ainsi, lorsqu’une personne commence à développer les premiers signes du burn-out, la première chose à faire est de lui prescrire un arrêt de travail pour incapacité professionnelle. Cet arrêt au travail est surtout prescrit de manière à ce que le travailleur puisse souffler et se reposer. En fonction de la gravité des symptômes du burn-out, le médecin est en mesure de prolonger cette période d’arrêt au travail.

Il est important de savoir que le burn out traitement se concentre particulièrement sur la réduction de stress. Il y a aussi l’apprentissage de nouvelles habitudes dans le but de développer davantage la résilience d’une personne. Pour cela, un suivi thérapeutique avec un psychiatre ou un psychologue sera recommandé. Cela va permettre au travailleur de mettre les mots sur ce qu’il a vécu surtout dans son milieu professionnel. Par la suite, un suivi professionnel va permettre d’envisager une reprise du travail avec sérénité. Afin d’aider le patient à se sentir mieux, le médecin traitant peut aussi prescrire certains médicaments comme des antidépresseurs, des anxiolytiques ou encore des somnifères.

Des solutions pour prévenir le burn-out

Le burn-out n’apparait que suite à des années d’exposition au stress dans le milieu professionnel. Toutefois, il est important que la personne en situation de stress reconnaisse certains signaux du burn-out qui puissent l’alerter et pour qu’il puisse être pris en charge avant que ce ne soit trop tard. De cette manière, il sera plus facile de prévenir l’apparition de l’épuisement professionnel chez l’individu. Ainsi, afin de prévenir le développement du syndrome d’épuisement professionnel, il est nécessaire de prendre certaines mesures préventives. Dans cet ordre, il faut prendre le temps pour soi afin d’éviter d’être surmené par son travail. De même, n’oubliez pas de définir ses objectifs professionnels et fixer des objectifs réalistes. De même, apprendre à dire non à un certain moment sans se culpabiliser est une nécessité.  N’oubliez pas d’éviter de traiter différentes tâches en même temps en plus de favoriser l’échange et la communication avec ses collaborateurs. Rechercher du soutien auprès de son entourage est aussi une habitude à prendre.

Il est important de préciser que personne n’est à l’abri du syndrome d’épuisement professionnel. D’ailleurs, il a été constaté que ce syndrome ne concerne pas seulement les travailleurs. Désormais, de plus en plus d’étudiants sont aussi victimes du burn-out. Cela est surtout dû aux exigences de plus en plus poussées attendues de ces derniers. 

 

 

Yoga en entreprise : une activité pour améliorer la qualité de vie au travail de vos salariés
Évaluation des risques psychosociaux : contacter un expert en ligne